Le Bulletin des BA #2

Depuis notre premier bulletin en août, la vie de l’association a été bouillante ! Que d’événements, de surprises… On vous raconte tout !

  • Les cours de danse des Balletomanes Anonymes 

Les cours des BA ont commencé en novembre. D’abord, le cours Soliste avec Maxime Thomas, danseur de l’Opéra de Paris, qui a donné deux cours aux balletomanes les plus expérimentés. Ses conseils, sa douceur, sa manière d’expliquer de façon très imagée ont ravi les Balletomanes  ! Musiques de ballet et de comédies musicales, l’occasion de parfois pousser la chansonnette entre deux exercices et de profiter de ce super cours dans la bonne humeur.

Dimanche 5 novembre : au tour des débutants de prendre leur premier cours. Notre partenaire, Lorena Lopez leur avait réservé un programme aux petits oignons. Lorena met l’ambiance, leur montre à quoi ressemble un cours complet ! C’est impressionnant de voir la vitesse à laquelle nos Petits Rats enregistrent et exécutent les pas. Comme dirait Lorena :  » Je n’ai jamais eu de débutants avec une telle culture de danse, alors quand je dis Giselle, vous voyez de quoi je parle ! « .

  • La ballet Party #11 

Sur le thème « Les couturiers de la danse », la #BalletParty11 a eu lieu lundi dernier au Bianca. Ambiance de folie, les BA se sont échauffés avant de passer au quiz et de gagner de nombreux cadeaux : livres, DVD et affiches.  Certains BA avaient bien révisé et connaissaient Christian Lacroix sur le bout des doigts ! Il a fallu aussi répondre à des questions 100% couture comme le nombre de pans de mousseline sur la jupette de Blake Works I (une idée ?).

Nos généreux danseurs nous avaient dédicacés leurs chaussons et ce fut l’occasion d’une vente aux enchères animée ! Des heureux BA sont repartis avec les pointes d’Amélie Joannidès et d’Héloïse Jocqueviel, ainsi que les chaussons supersoniques de François Alu.

Ce premier rendez-vous de la saison a permis de rencontrer de nouveaux balletomanes et d’offrir aux adhérents leur goodie de bienvenue. Vous n’y étiez pas ? Pas de panique, le bureau vous garde votre goodie avant de vous croiser pour vous le remettre !

  • Le week-end à Strasbourg 

Ce premier week-end fut l’occasion de découvrir une autre compagnie que celles que l’on peut habituellement admirer à Paris. Les Balletomanes Anonymes ont partagé le premier petit-déjeuner du week-end avec Bruno Bouché. Pendant 2 heures, le nouveau directeur du Ballet du Rhin s’est prêté au jeu des questions-réponses en toute simplicité. Il nous a présenté la soirée Forsythe/Kylian/Sholz que nous allions voir sur scène le soir-même, et nous a présenté sa vision de la danse et ses envies pour le Ballet du Rhin.

Chacun a visité Strasbourg à sa façon : balades, musées, café… Et 17h, direction le théâtre, où nous avons assisté au cours de la compagnie qui avait lieu sur scène. Surprise : il était mené par Vincent Chaillet ! Un cours passionnant, bien rythmé sous les encouragements d’un professeur bienveillant.

À 20h, ce fut le temps du spectacle, qui a beaucoup plu à nos vadrouilleurs. Un triple bill bien équilibré, avec des écritures chorégraphiques fortes, le tout porté par une compagnie qui dévore la scène. De belles émotions, que les BA ont prolongé au restaurant le soir.

Un brunch du dimanche, du soleil, de la bonne humeur, de quoi finir le week-end en beauté. Nos BA ont adoré leur week-end. Vous venez avec nous au prochain ?

  • Les B.A. au Laac 

Au tournant du mois de novembre, le TCE a invité le bureau des BA dans ses murs à l’occasion du #LoveTheatreDay. Nous y avons retrouvé le LAAC dirigé par Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche, ainsi que les élèves, qui suivent leurs enseignements. Ce jour-là, c’était Nicholas Khan, du ballet national du Canada, qui dirigeait la classe réunissant amateurs et apprentis professionnels. Nous sommes arrivés pour le milieu, avec footing au programme avant de passer aux sauts ! A la fin du cours, les élèves amateurs, ravis de danser au cœur du TCE et de côtoyer des professionnels, laissent la place à ces derniers : il est temps de travailler le répertoire.

Le pas de trois du premier acte du Lac des Cygnes tout d’abord…travail de bas de jambe au programme ! Clairemarie Osta donne des indications sur l’énergie à mettre dans les retirés et les 5e, ou confie des verres d’eau à une élève pour placer son dos. Nicholas Khan explique, lui, comment regarder le Prince… ou réussir de délicats piqués attitudes.

S’ensuit un travail plus contemporain sur Neumeier et Prejlocaj, avec des exercices de musicalité (l’accompagnateur arrête aléatoirement de jouer pendant que les élèves doivent continuer et retomber sur le compte).

 (notre dessinateur Jibey s’en est donné à coeur joie !)

Le motto de Clairemarie Osta : que ses élèves aient faim de progrès !

La séance se termine avec les exposés des élèves pour un futur projet au Louvre : choix d’une œuvre, explication de celle-ci et du projet chorégraphique qu’ils projettent autour d’elle, les jeunes apprentis nous impressionnent par leur maturité artistique ! C’est ainsi que s’est conclue une entrée passionnante dans le quotidien des futurs professionnels de la pouponnière du LAAC.