À la rencontre du Ballet de Stuttgart

Suite à l’interview de Coralie Grand (podcast que vous avez pu découvrir la semaine dernière – à écouter ici pour les retardataires), nous avions envie de vous faire découvrir le Ballet de Stuttgart !

Si vous ne connaissez cette compagnie que de nom, sachez que ses origines remontent à Jean-Georges Noverre (eh oui !), et que les plus grands noms de la danse ont été formés là-bas : Marie Taglioni, Marcia Haydée, John Neumeier, ou Jiri Kylian pour ne citer qu’eux (rien que ça).

Trèves de name-dropping, il s’agit d’une très belle compagnie qui a su évoluer avec son temps, et propose une programmation très complète alliant grands classiques, néo-classiques et nouvelles créations modernes.

Vous trouverez quelques vidéos emblématiques, qui nous l’espérons vivement, vous ferons envisager un voyage outre-Rhin !

Commençons avec la fraicheur de Maria Eichwald dans La Belle au Bois Dormant de Marcia Haydée

Passion archives : retrouvez le Roméo & Juliette de John Cranko avec Marcia Haydée, Richard Cragun et Egon Madsen

L’intense Dame aux Camélias de John Neumeier, avec Friedemann Vogel et Maria Eichwald

Marcia Haydée et Richard Cragun dans La Mégère apprivoisée de John Cranko

Un joli pas de deux avec Alicia Amatriain et Evan McKie dans Miniatures de Douglas Lee

Et dans le genre plus WTF, Troy Game de Robert North avec une interview de Marcia Haydee

Pour finir, une répétition du Concerto pour Flute and Harpe live de John Cranko lors du World Ballet Day 2018 !

Alors, conquis.es ?

Crédit photo : Alicia Amatrian et Friedemann Vogel / The Stuttgart Ballet

ConcoursDesBA#19 Giselle au cinéma avec Pathé Live

Sur un livret de Théophile Gautier et Jean-Henry Saint-Georges, inspiré de la légende slave des Wilis, Giselle cultive les thématiques clés du romantisme tels que l’amour tragique, la nature, le fantastique, et l’acte blanc caractéristique des ballets issus de ce courant.

L’histoire est celle d’une jeune paysanne aimée du garde-chasse Hans mais qui s’éprend d’Albrecht, un jeune aristocrate déjà engagé qui lui cache sa véritable identité. L’émouvant argument du ballet est magnifié par la musique d’Adolphe Adam, riche en effets d’orchestres qui s’intègre subtilement au déroulement du drame : à chaque personnage son motif et à chaque sentiment son instrument.

Passionné d’histoire de la danse classique, le chorégraphe propose une lecture en profondeur de l’intrigue en accentuant certains détails dramatiques. Dans cette nouvelle version, où une attention particulière est portée aux nuances de phrasés chorégraphiques, des passages originaux de mimes ont été incorporés qui rendent plus subtils les caractères des personnages et mettent en valeur, en plus de leur infaillible technique, les talents dramatiques des Etoiles et danseurs de la compagnie

L’histoire ? La jeune paysanne Giselle meurt en apprenant que l’homme qu’elle aime, Albrecht, s’est engagé auprès d’une autre. Contre sa volonté, elle rejoint les Wilis, des esprits vengeurs qui se retournent contre Albrecht et le condamnent à danser jusqu’à ce qu’il meure d’épuisement…

Alors, ça vous tente ? Tentez de gagner deux places* pour assister au ballet le 26 janvier prochain dans le Gaumont participant de votre choix à 16h en répondant à la question suivante :

Depuis 2000, quelles sont les danseuses de l’ONP qui ont abordé le rôle de Giselle sur la scène de Garnier alors qu’elles n’avaient pas le grade d’Etoile ?

Envoyez-vite votre réponse par mail à concoursdesba(at)gmail.com !

Edit du 14 janvier : Il s’agit de Mélanie Hurel en 2004 et Eléonore Guérineau en 2006 qui ont abordé le rôle de Giselle version Corelli, et Céline Talon en 2001 en version Mats Ek ! Bravo à tous pour vos recherches, c’est Auriane qui a gagné les deux places ! Auriane, nous t’envoyons un mail avec les modalités de retrait des places.

Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses le mardi 14 janvier et le gagnant sera annoncé sur cette page !

Ce programme sera retransmis par satellite en direct de Moscou en HD et son 5.1 dans plus de 160 cinémas Pathé, Gaumont, Kinepolis, Cinéville, Ciné Alpes et de nombreux cinémas indépendants partout en France.

*  Concours réservé aux membres des Balletomanes Anonymes ouvert du 8 janvier 2020 16h jusqu’au 13 janvier 2020 23h59. Un lot de deux places est mis en jeu. Tirage au sort effectué le 14 janvier par le bureau des Balletomanes Anonymes parmi les bonnes réponses reçues à l’adresse concoursdesba(at)gmail.com et annoncé sur cette page, sur les réseaux sociaux et par mail dès 15h.

Crédits photos : Damir Yusupov / Natalia Voronova

Le bulletin des BA #13

Bonne Année à toutes et tous les Balletomanes Anonymes !

Rencontre avec Alessio Carbone

Le prochain Salon d’Honoré aura lieu le jeudi 30 janvier 2020 et nous avons la chance de rencontrer Alessio Carbone. Vous pourrez lui poser toutes vos questions ! Toutes les infos sur notre event FB.

Une prochaine murder party ?

Suite au succès de la première édition en janvier dernier, nous voulons faire profiter d’autres membres de cette occasion de se réunir autour de la danse et de jouer !

Pour rappel, une murder party, c’est un jeu de rôle grandeur nature dans lequel vous allez vivre une aventure incroyable. Chaque participant est un personnage de l’histoire, et c’est en interagissant avec les autres que vous pourrez avancer dans l’enquête. Évidemment le bureau des BA, avec l’aide d’un scénariste, vous a concocté un scénario digne d’un grand ballet russe !

Contactez-nous pour plus d’infos !

En vrac

  • Les adhésions se font par Hello Asso. Pour nous rejoindre, rien de plus simple : il vous suffit de cliquer ici !  Un petit questionnaire pour mieux vous connaître et votre adhésion sera validée dès le paiement effectué sur notre plateforme Helloasso ! Votre adhésion est déjà terminée ? Pour la renouveler, ça se passe ici !
  • Vous êtes doué.e en création de site web et vous voulez nous aider à refaire notre site ? Contactez-nous.
  • Les podcasts : À défaut d’avoir admiré Raymonda sur scène, nous vous proposons d’écouter ce qu’en pensent les artistes ! Rendez-vous ici. L’histoire vous semble nébuleuse ? Léonore Baulac vous la conte là !
  • La boutique des BA : Un nouveau tote-bag, un nouveau calendrier pour la nouvelle année => C’est par ici !

Et toujours plein de surprises à venir pour la nouvelle année…

Surveillez vos boîtes mail !

Trois questions à un danseur qui aligne six pirouettes les doigts dans le nez

Trois questions à… est notre nouvelle rubrique qui répond à toutes vos interrogations existentielles balletomaniaques !

En raison de questions particulièrement pertinentes et afin de protéger notre invité, nous vous informons que cette interview est totalement anonyme.

Quel est ton secret absolu pour tourner comme une toupie ?

Maintenir bien le dos et tourner la tête !!! ☺

En vrai la seule méthode que j’ai c’est la concentration. Le placement doit être fait avant, à la barre, pour donner au corps la possibilité de mémoriser la position la plus optimale qu’il aura pendant le tour.

Ensuite, c’est une question de technique et comment se mettre dans l’état d’équilibre avec une force tournante. Facile à dire hein !

Quels sont les risques des pirouettes folles ?

Je connais beaucoup ce risque, étant donné que je ne suis pas quelqu’un de calme… (rires)
Souvent, lors de pirouettes folles, disons que je perds un peu la notion de la boussole intérieure, donc le chaos arrive vite !!!
Parfois ça peut donner place à l’imagination du rattrapage pour finalement faire quelque chose de « mieux  », en ne suivant évidemment pas la chorégraphie. À n’utiliser que pour les cas extrêmes !!!

Le concours de pirouettes en classe du matin, fièvre ou flemme ?

J’adoreeeee ! C est un vrai moyen d’apprendre à tourner dans la bonne ambiance, avoir un échange de conseil et de se dépasser ! Souvent c’est lors de ces jeux qu’on fait nos records !!! À faire absolument dans les moments opportuns !!!

ConcoursDesBA#18 Casse-Noisette au cinéma avec Pathé Live

Incontournable à l’approche de Noël, Casse-Noisette est le ballet classique par excellence à vivre en famille à l’orée des fêtes de fin d’année. Le Ballet du Bolchoï offre un spectacle éblouissant à vivre au cinéma, qui ravira toutes les générations de publics sur la partition virtuose de Tchaïkovski.

UNE PARENTHÈSE ENCHANTÉE

Chorégraphiée par Youri Grigorovitch, la magie du conte d’Hoffmann se déploie sur la scène du Bolchoï dans des décors féériques : la fabuleuse aventure de Marie prend vie tandis que les péripéties et divertissements s’enchaînent et plongent le public dans l’imagination foisonnante de la jeune héroïne jusqu’à l’apothéose…

Le danseur étoile Semyon Chudin campe un Prince Casse-Noisette imposant de majesté, tandis que la première soliste Margarita Shrayner prête au personnage de Marie sa fraîcheur, sa grâce et sa légèreté. Ils sont accompagnés sur scène du corps de Ballet du Bolchoï qui donne vie aux tableaux emblématiques du ballet : La Marche, La Valse des fleurs, La Valse des flocons ou encore le Trepak : des mélodies inoubliables inscrites dans le répertoire classique autant que dans la culture populaire et qui achèvent de rendre ce grand ballet intemporel.

L’histoire ? C’est Noël. Le magicien Drosselmeyer apporte une poupée casse-noisette en cadeau à sa filleule Marie. À minuit, la poupée s’anime et Marie se retrouve au milieu d’une bataille menée par le Roi des souris. Heureusement, Casse-Noisette est déterminé à lui faire face.

Alors, ça vous tente ? Tentez de gagner deux places* pour assister au ballet le 15 Décembre prochain dans le Gaumont participant de votre choix à 16h en répondant à la question suivante :

Le roman d’Alexandre Dumas aborde un aspect de Casse-Noisette qui n’a pas été chorégraphié par Petitpa. Lequel ?

Envoyez-vite votre réponse par mail à concoursdesba(at)gmail.com !

Edit du 3 Décembre : Alexandre Dumas narre dans son roman la genèse du personnage de Casse-Noisette. C’est Vincent qui a gagné deux places ! Merci à tous de votre participation. Vincent, nous t’envoyons un mail très vite pour les modalités de retrait des places.

Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses le mardi 3 Décembre et le gagnant sera annoncé sur cette page !

Ce programme sera retransmis par satellite en direct de Moscou en HD et son 5.1 dans plus de 160 cinémas Pathé, Gaumont, Kinepolis, Cinéville, Ciné Alpes et de nombreux cinémas indépendants partout en France.

*  Concours réservé aux membres des Balletomanes Anonymes ouvert du 27 Novembre 2019 16h jusqu’au 2 Décembre 2019 23h59. Un lot de deux places est mis en jeu. Tirage au sort effectué le 3 Décembre par le bureau des Balletomanes Anonymes parmi les bonnes réponses reçues à l’adresse concoursdesba(at)gmail.com et annoncé sur cette page, sur les réseaux sociaux et par mail dès 15h.

Trois questions à une danseuse qui déteste les grands (et longs) ballets classiques

Trois questions à… est notre nouvelle rubrique qui répond à toutes vos interrogations existentielles balletomaniaques !

En raison de questions particulièrement pertinentes et afin de protéger notre invitée, nous vous informons que cette interview est totalement anonyme.

Pourquoi, mais pourquoiiiiiiiii ?

Déjà car en tant que danseuse ( du corps de ballet), ils sont inintéressants à danser. On doit danser à l’identique des autres, on ne peut pas s’exprimer, et on doit danser tout petit pour ne pas dépasser des lignes ! Il n’y a pas de challenge technique, et le seul tour de force résulte dans le «  être tous ensemble parfaitement ». Artistiquement il n’y a que très peu à donner ou rechercher quand on est une « Ombre » ou un « paysan ».

Ensuite, ils sont longs et ennuyeux à regarder surtout pour les gens non connaisseurs ; les histoires sont difficilement compréhensibles et ils ne véhiculent que très peu d’émotions, ne poussent pas à la réflexion, tout est juste « beau » . Sans compter ceux qui sont racistes, mysogines et véhiculent des valeurs disons… d’un autre temps.

Est-ce que tu ne te sens pas ostracisée dans ce désamour ? Comment le gères-tu ?

Heureusement il n’y a pas que ces ballets dans le classique et encore moins dans la danse : je me régale d’un Etudes, d’un Suite en Blanc, d’un Roméo et Juliette, d’un Faust. En fait, je suis encore plus spécifique que ça. Je gère en essayant d’apporter quand même quelque chose d’inspiré ou d’intelligent quand je danse ces grands ballets ….

Si tu étais chorégraphe et qu’on te demandait de remonter La Bayadère, que ferais-tu ?

Je me demanderai quel intérêt peut avoir cette histoire pour un spectateur d’aujourd’hui ; j’essaierai de saisir les symboles importants que ce ballet peut transmettre et de les mettre en chorégraphie. J’essaierai de diminuer cet  orientalisme dépassé pour me renseigner vraiment sur ce qu’est la danse en Orient et en proposer une vision plus réelle et moins fantasmée que celle des occidentaux du 19è siècle. Mais toute personne qui essaierait de me faire peindre des enfants en noir en les appelant «  négrillons » serait forcée d’ouvrir un livre d’histoire et prendre quelques notes sur ce qu’est une oppression systémique. Voire je la forcerai à regarder des interviews d’Angela Davis ou Martin Luther King !

Ajout de la danseuse anonyme : Je tiens à ajouter que j’adore la danse classique, mais la seule chose que je n’aime pas, ce sont les « grands «  ballets russes de Noureev et Petipa.

ConcoursDesBA#17 Raymonda au cinéma avec Pathé Live

La saison 19/20 du Ballet du Bolchoï au cinéma marque le 10ème anniversaire du programme, qui propose au public du monde entier de découvrir en direct de Moscou une sélection de ballets de la célèbre institution russe.

 Bijou du répertoire peu représenté dans le monde, Raymonda  est un ballet aux accents impériaux qui s’est distingué, dès sa première représentation en 1898, tant par sa modernité que par la virtuosité de sa danse et de sa musique. Située dans une cour de Provence à l’époque médiévale où se croisent des protagonistes de Hongrie ou d’Orient, son intrigue sert surtout de prétexte pour exalter la danse sous sa forme la plus majestueuse.

La partition d’Alexandre Glazounov s’appuie sur le récitpour donner à chaque acte de Raymonda  sa couleur musicale, s’inspirant des styles français, oriental et hongrois. Le public aura le plaisir de retrouver ces diverses influences sur scène à travers la chorégraphie éloquente de Marius Petipa et Alexandre Gorsky, stylisée par Youri Grigorovitch.

Raymonda  est un ballet dont le rôle-titre exige de la ballerine une endurance et une expressivité impeccables, mais qui offre également une place de choix aux solistes comme au corps de ballet à travers les nombreuses variations et danses de groupe présentes dans les trois actes. Grâce à son nombre important de danseurs et sa discipline, le Bolchoï donne à voir ce ballet dans toute sa splendeur, comme aucune autre compagnie dans le monde.

L’histoire ? Raymonda est fiancée au vaillant Jean de Brienne qui s’est engagé à partir en croisade aux côtés du roi de Hongrie. Quand son bien-aimé s’en va, Raymonda se voit approchée par Abderakhman, un chevalier étranger qui menace de la kidnapper lorsqu’elle refuse de lui donner sa main…

Alors, ça vous tente ? Tentez de gagner deux places* pour assister au ballet le 27 Octobre prochain dans le Gaumont participant de votre choix à 16h en répondant à la question suivante :

Lors du festival de Spolète en 1964, le Royal Ballet a subi un changement de dernière minute pour le rôle de Raymonda. Quelle danseuse a remplacé en urgence Margot Fonteyn et pourquoi ?

Envoyez-vite votre réponse par mail à concoursdesba(at)gmail.com !

Edit du 8 Octobre : C’est Doreen Wells qui a remplacé Margot Fonteyn au pied levé, car le mari de cette dernière fut victime d’un attentat la veille de la représentation ! C’est Marco qui a gagné deux places ! Merci à tous de votre participation. Marco, nous t’envoyons un mail très vite pour les modalités de retrait des places.

Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses le mardi 8 Octobre et le gagnant sera annoncé sur cette page !

Ce programme sera retransmis par satellite en direct de Moscou en HD et son 5.1 dans plus de 160 cinémas Pathé, Gaumont, Kinepolis, Cinéville, Ciné Alpes et de nombreux cinémas indépendants partout en France. Il sera suivi de six autres ballets, dont certains parmi les plus populaires : Le Corsaire  (17 novembre), Casse-Noisette  (15 décembre), Giselle  (26 janvier), Le Lac des cygnes  23 février), Roméo et Juliette  (29 mars) et Joyaux (19 avril).

*  Concours réservé aux membres des Balletomanes Anonymes ouvert du 2 Octobre 2019 16h jusqu’au 7 Octobre 2019 23h59. Un lot de deux places est mis en jeu. Tirage au sort effectué le 8 Octobre par le bureau des Balletomanes Anonymes parmi les bonnes réponses reçues à l’adresse concoursdesba(at)gmail.com et annoncé sur cette page, sur les réseaux sociaux et par mail dès 15h.

La Balletomane du mois de juin

Présente-toi, dis nous quand a commencé ton addiction ?

Une après-midi pluvieuse de 2010, la lycéenne désœuvrée que j’étais a décidé de revoir un vieux Disney, mon préféré, La Belle Au Bois Dormant de 1959. Après visionnage, la musique me restait en tête. Beauté de la technologie, en deux clics j’ai appris que l’œuvre originale était signée Tchaïkovski et en trois clics j’ai trouvé l’intégrale du ballet version Noureev avec Aurélie Dupont et Manuel Legris sur YouTube. A l’origine, je voulais seulement écouter la musique en faisant autre chose en même temps, mais mon regard a été happé par les danseurs, les décors, les costumes. Résultat, j’ai passé la nuit entière sur YouTube à regarder des vidéos de danse classique – première d’une longue série.

Ah, et je m’appelle Charlotte.

Ta famille l’a acceptée ? Raconte-nous.

Trop timide ou trop jeune pour aller à l’Opéra toute seule, j’ai forcé mon père à m’emmener voir mon premier ballet, Roméo et Juliette à Bastille en avril 2011. Deux mois plus tard, je renchéris avec Les Enfants du Paradis à Garnier. La troisième fois que j’ai demandé à aller à l’Opéra, il m’a dit que ça l’ennuyait profondément mais qu’il m’offrirait la place. Malheureusement, il a vite arrêté de financer mes spectacles.

Ici, on sait qu’on soigne le mal par le mal. Que fais-tu quand tu es en manque de danse ?

Je rattrape les films et les pièces de théâtre que je n’ai pas eu le temps de voir.

A quel ballet es-tu accroc ?

Mythe fondateur oblige, j’ai longtemps eu une obsession pour La Belle. Je crois que j’ai vu toutes les versions disponibles sur YouTube dans la semaine qui a suivi ma découverte de la danse. Mais mon préféré est sans doute Onéguine, qui reste ma plus belle émotion à l’Opéra.

A quel danseur voues-tu un culte ?

Mythe fondateur oblige bis, j’ai longtemps eu une préférence pour Aurélie Dupont. De nos jours, à l’ONP, je ne serai pas très originale en disant Dorothée Gilbert et Hugo Marchand (cette Manon d’anthologie), François Alu et Héloïse Bourdon.

As-tu des vices dansants cachés ?

D’après mes collègues, j’adopte la cinquième position de manière intempestive.

As-tu l’intention de te soigner ?

Certainement pas !

Tu as besoin de parler de ton addiction ? Tu veux être le prochain Balletomane du mois ? Contacte-nous !

Merci Charlotte !

ConcoursDesBA#16 Carmen Suite / Petrouchka au cinéma avec Pathé Live

Le dimanche 19 mai à 17h, les Étoiles du Ballet du Bolchoï seront en direct de Moscou au cinéma pour un programme exceptionnel de deux ballets placé sous le signe du masculin/féminin qui clôt la saison 2018-2019 du Ballet du Bolchoï au cinéma.

Dans Carmen Suite, la sensualité de la sulfureuse héroïne se révèle dans une danse épurée, sur une musique de Rodion Chtchedrine inspirée du chef-d’oeuvre de Bizet. Créé par le chorégraphe cubain Alberto Alonso, ce ballet à la gestuelle éthérée et empreint de volupté met en exergue les passions de Carmen pour Don José, puis pour le toréador Escamillo qu’elle préfèrera finalement au premier.

Cette performance sera suivie de Petrouchka, la nouvelle création du Bolchoï chorégraphiée par Edward Clug et basée sur la légende populaire russe du pantin éponyme. L’action se situe pendant la traditionnelle Semaine grasse à Saint-Pétersbourg (« Maslenitsa ») que Stravinsky a voulu restituer dans toute son ampleur à travers une partition inspirée du folklore local.

Les histoires ?

Carmen Suite : L’impétueuse Carmen séduit Don José pour le convaincre de la laisser sortir de prison. Loin des barreaux, elle croit avoir retrouvé sa liberté mais elle se retrouve prisonnière d’un triangle amoureux : alors qu’elle convoite le célèbre torero Escamillo, elle ne parvient pas à se défaire de Don José.

Petrouchka : Au carnaval de Saint-Pétersbourg, trois marionnettes prennent vie pour jouer éternellement le même rôle,l’amoureux malheureux Petrouchka, la coquette et un Maure. Las de ce triste rôle qui ne finit jamais bien, Petrouchka s’attaque à son rival et prend la fuite en sortant du théâtre de marionnettes.

Alors, ça vous tente ? Tentez de gagner deux places* pour assister au ballet le 19 Mai prochain au Gaumont Opéra Capucines à 16h en répondant à la question suivante :

Quelle grande danseuse est à l’initiative de la création du ballet Carmen Suite ?

Envoyez-vite votre réponse par mail à concoursdesba(at)gmail.com !

Edit du 7 Mai : Il s’agit de Maïa Plissetskaïa ! C’est Claire qui a gagné deux places ! Merci à tous de votre participation. Claire, nous t’envoyons un mail très vite pour les modalités de retrait des places.

Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses le mardi 7 Mai et le gagnant sera annoncé sur cette page !

(c) L Romano

Le ballet sera diffusé en HD et son 5.1 dans plus de 160 cinémas Pathé, Gaumont, Kinepolis, Cinéville, Ciné Alpes et de nombreux cinémas indépendants partout en France.

*  Concours réservé aux membres des Balletomanes Anonymes ouvert du 3 Mai 2019 15h jusqu’au 6 Mai 2019 23h59. Un lot de deux places est mis en jeu. Tirage au sort effectué le 7 Mai par le bureau des Balletomanes Anonymes parmi les bonnes réponses reçues à l’adresse concoursdesba(at)gmail.com et annoncé sur cette page, sur les réseaux sociaux et par mail dès 15h.

ConcoursDesBA#15 L’Age d’Or au cinéma avec Pathé Live

Le ballet L’Âge d’or, satire de l’Europe des années 20, a été chorégraphié par le maître iconique du Ballet du Bolchoï Youri Grigorovitch

Sur la partition jazzy de Dmitri Chostakovitch, les danseurs du Bolchoï se meuvent sur des rythmes effrénés dans un ballet qui n’est joué nulle part ailleurs !

Pour servir cette intrigue au triangle amoureux passionné, les Étoiles Nina Kaptsova et Ekaterina Krysanova déploient chacune leur sens du swing, dans le rôle de Rita ou « Mademoiselle Margot » pour la première et dans celui de la farouche Lyuska pour la seconde. À leurs côtés, Ruslan Skvortsov (Boris) et Mikhail Loboukhine (Yashka), jouent du coude pour conquérir la belle Rita

L’histoire ? Dans les années 20, les bandits ont leur repère : le cabaret L’Âge d’or. Boris, un jeune pêcheur, aperçoit Rita, tombe sous son charme et la suit dans les rues bondées de la ville. Arrivé devant le cabaret, il se rend compte qu’elle n’est autre que la fameuse danseuse « Mademoiselle Margot » convoitée par le mafieux Yashka.

Alors, ça vous tente ? Tentez de gagner deux places* pour assister au ballet le 7 avril prochain au Gaumont Opéra Capucines à 16h en répondant à la question suivante :

Au bout de combien de représentations le ballet a-t-il été interdit l’année de sa création ?

Envoyez-vite votre réponse par mail à concoursdesba(at)gmail.com !

Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses le mardi 26 Mars et le gagnant sera annoncé sur cette page !

Edit du 26 Mars : Le ballet a été interdit au bout de 18 représentations ! C’est Marianne qui a gagné deux places ! Merci à tous de votre participation. Marianne, nous t’envoyons un mail très vite pour les modalités de retrait des places.

Le ballet sera diffusé en HD et son 5.1 dans plus de 160 cinémas Pathé, Gaumont, Kinepolis, Cinéville, Ciné Alpes et de nombreux cinémas indépendants partout en France.

*  Concours réservé aux membres des Balletomanes Anonymes ouvert du 20 Mars 2019 15h jusqu’au 25 Mars 2019 23h59. Un lot de deux places est mis en jeu. Tirage au sort effectué le 26 Mars par le bureau des Balletomanes Anonymes parmi les bonnes réponses reçues à l’adresse concoursdesba(at)gmail.com et annoncé sur cette page, sur les réseaux sociaux et par mail dès 15h.